Jean-Philippe Bruttmann fut enfant prodige, autodidacte, très tôt remarqué pour sa virtuosité et invité sur scène dès l’âge de 7 ans par les plus grands tels Ivry Gitlis, Baden Powell, Manitas de Plata ou Hippolyte Baliardo.

Aujourd’hui devenu, après 4 albums et plus de 1000 concerts, l’une des grandes références de la guitare flamenca et un compositeur reconnu, il propose, à l’instar de Paco de Lucia, un flamenco moderne et très personnel, également empreint d’influences jazz ou d’effluves orientales qui sont à la fois celles du flamenco et celles de ses propres racines mêlées d’Afrique du Nord et d’Europe de l’Est.

Biographie de Jean-Philippe Bruttmann un guitariste de flamenco reconnu

Biographie

Jean-Philippe Bruttmann fut enfant prodige, autodidacte, très tôt remarqué pour sa virtuosité et invité sur scène dès l’âge de 7 ans par les plus grands tels Ivry Gitlis, Baden Powell, Manitas de Plata ou Hippolyte Baliardo.

Aujourd’hui devenu, après 4 albums et plus de 1000 concerts, l’une des grandes références de la guitare flamenca et un compositeur reconnu, il propose, à l’instar de Paco de Lucia, un flamenco moderne et très personnel, également empreint d’influences jazz ou d’effluves orientales qui sont à la fois celles du flamenco et celles de ses propres racines mêlées d’Afrique du Nord et d’Europe de l’Est.

Créateur flamenco français d’envergure, il est aussi le seul à avoir eu, sous son nom, les honneurs des grands théâtres parisiens (Théâtre du Rond-Point, Théâtre Le Ranelagh / près de 250 dates, l’Européen / plus de 30 dates, le Café de la Danse / plus de 10 fois, l’Institut du Monde arabe, le Divan du Monde…) et des festivals internationaux, dont Jazz à Vienne, Fribourg Jazz Festival, Avignon Off / 4 fois… 

Habitué des grandes salles et festivals (MC2 / SN de Grenoble, MCNN/SN de Nevers, Phénix / SN de Valenciennes, Summum de Grenoble, Crypte de Fourvière…), il apprécie également l’intimité d’écrins proches du public et des jazzclubs propices à l’improvisation.

Il s’entoure, dans ses albums et sur scène, outre les collaborations emblématiques telles qu’avec Hippolyte Baliardo (album «Recuerdo» et 3 ans de tournée), d’interprètes jazz tels que Pierre Bertrand (sax, flûte / Victoire de la Musique Jazz), Nicolas Folmer (trompette/Django d’Or), David Vénitucci (accordéon chromatique), Alfio Origlio (piano) ou flamencos tels Alberto Garcia (chant), Edouard Coquard (percussions), Sabrina Romero, Lori La Armenia, Karin Gonzales ou la regrettée Estefania Suissa (danse) et bien d’autres.

Il est le premier à avoir créé en France des formes de spectacles flamenco théâtralisées (dès 1998 avec « FlamencoS» puis « La Venta Quemada » en 2001 et 2002, « Timeo » en 2005…). 

Ouvert et toujours en recherche de sa vérité, il a créé des programmes mêlant son univers musical au soufi iranien, au oud algérien, au Makâm ouzbek et a tourné à l’international des Etats-Unis à l’Asie centrale (Tachkent, Boukhara, Samarcande en Ouzbékistan, Achkabad au Turkménistan…). 

Il a été régulièrement soutenu par la SACEM, la SPEDIDAM, l’ADAMI, le FCM, la Région Rhône-Alpes, le Département de l’Isère, la Ville de Grenoble (Conventionnement). 

La presse ne s’y est pas trompée qui lui accorde un écho unique depuis le début de sa carrière comme avec l’exceptionnelle caricature de Willem dans Libé !

D’autres cordes à son arc : directeur artistique, il a également été dès leur création programmateur du Vercors Music Festival (Autrans/38) ainsi que du Luberon Music Festival (Apt/84), tous deux typés musiques actuelles et labellisés Réseau SPEDIDAM.

Il fut un invité soliste régulier du Paris Jazz Big Band de Pierre Bertrand et Nicolas Folmer, a joué avec Enrico Macias, Chimène Bady, des groupes de rock latin, de musique irlandaise…, il a enregistré la B.O. de «Pedro et le Commandeur» (mis en scène de Omar Porras) pour la Comédie Française.

Il est aussi le professeur de guitare de Yvan Le Bolloc’h et co-fondateur avec lui de «Ma Guitare s’appelle Reviens».

Il est dirigeant d’entreprises culturelles et notamment, durant 4 ans, directeur de L’Action Musicale, entreprise culturelle en charge du dispositif ASA destiné aux secrétaires d’artistes.

Il est également musicologue, publié, chercheur à l’Institut de Recherche en Musicologie (IReMus, CNRS / Université Paris-Sorbonne) et intervenant ès-qualité dans nombre de revues musicologiques ou magazines musicaux comme dans des films consacrés à son genre musical.